Notre championnat sponsorisé par Vitalor vaut de l’or, ont-ils dit. Mais que se passe-t-il avec nos cadors ? La question mérite d’être posée, tant les choses semblent inquiétantes au niveau de certaines écuries, après trois journées. 90mnfoot, en mode inquiet, vous livre son billet sur les cas les plus critiques.

Par : Toundé ALIOU

Dragons, les cracheurs de feu en panne

Sauvés in-extrémis de la relégation la saison écoulée, les Dragons de l’Ouémé peinent en ce début de saison. Après trois journées, le club de la capitale béninoise a déjà perdu six points. Certes, ce n’est pas encore scandaleux. Mais, son statut de club le plus titré du Bénin, nous donne de quoi s’inquiéter. D’ailleurs, le piteux visage affiché la saison écoulée est encore dans le cœur des ouémènous. Pire, le doute est toujours permanent, tant en ce début de saison, les cracheurs de feu peinent à remonter la pente. Chams-Deen Chaona, Jean Ogoutchi et autres ont l’obligation de retrousser les manches tôt et de redonner aux Dragons de l’Ouémé, son prestige. Et ça passe déjà par une victoire le week-end prochain face aux Buffles, les nouveaux patrons de l’élite béninois depuis un moment.

Béké, où est passée la saveur des piments rouges de Bembéréké ?

Vice-champion la saison écoulée, Béké FC est méconnaissable après trois journées dans ce nouvel exercice. L’équipe de Bembéréké n’a toujours pas enregistré sa première victoire dans cette Vitalor Ligue 1. Seulement deux points pris sur neuf possibles. Conséquence, les piments rouges se retrouvent dans la zone rouge du classement avec une piteuse 15è place. La saison écoulée, l’équipe est restée invincible à domicile. Cette saison, elle a déjà perdu 4 points sur six devant son public (dont le revers 1-2 face aux Buffles). Entre la domiciliation des matchs pour Kandi et les départs du coach Amidou Malick et surtout des éléments comme Samiou Tchatakora et Mouhamed Sacca, la saveur des piments rouges de Bembéréké est peut-être à retrouver ailleurs, en ce début de saison.

Tonnerre, mais où est passée ta foudre ???

Les signes d’interrogation résument parfaitement le début de saison chaotique de l’AS Tonnerre. Une présaison XXL, meublée d’une soirée de gala, présageait une entame de saison dantesque pour le club du peuple. Mais, non ! Après trois journées de championnat, le doute s’installe peu à peu dans le cœur du peuple. Et pour cause, le club classé 3è la saison écoulée, tient pour l’instant, la lanterne rouge de la Vitalor Ligue 1 avec un pauvre petit point. Ainsi à Bohicon, le ciel semble s’assombrir, les éclairs se disent rares et les coups de tonnerre sont mous. Impatient, le peuple s’inquiète surtout, du caractère travesti de son équipe. Stanislas AKELE, c’est l’heure de sortir la potion magique. Moi, je vous le rappelle : vous êtes le meilleur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here