Loin de Parakou, la vie dans l’élite se complique pour Real Sport. C’est du moins ce qu’il convient de retenir après trois journées de championnat, sanctionnées par deux défaites en déplacement pour les poulains du coach Da Silva.

Par : Drofath

Pour ses débuts en première division, Réal Sport de Parakou manque de carburation hors de la cité des koburu. Défaits respectivement à Atchoukouma (2-1) et à St Louis Stadium (2-0), Moses et ses copains sont les pires voyageurs de ce nouvel exercice de la Vitalor Ligue 1 (2 défaites et 4 buts encaissés). Une entame de saison difficile et inquiétante, tant sur les trois journées disputées, l’équipe, jadis agréable à voir jouer, est devenue méconnaissable.

D’ailleurs, son succès à domicile (1-0) face à l’ASVO était flatteur. L’équipe chérie du président Toundé Yébadokpo avait dû s’accrocher à un exploit individuel de Moubarak Gounou pour s’offrir ses trois premiers points dans l’élite. Et ça, c’était à parakou. Maintenant, non ! Réal Sport peut tout perdre sauf sa philosophie, son identité, son beau football. Le chantier laissé par Patrick Agbégninou est-il devenu trop lourd pour Ibrahim Da Silva ? Trop tôt d’en trouver une réponse. Mais en attendant, il urge de se relancer de la plus belle des manières face à UPI ONM, le week-end prochain à parakou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here