La dernière journée de la Ligue européenne des Champions a livré son verdict, ce mercredi 11 décembre 2019. Du suspens, du spectacle, des surprises… cette prestigieuse compétition a confirmé une fois encore qu’elle est la plus belle, malgré ses grandes oreilles. Quels sont les grands enseignements à retenir après cette prolifique phase de groupes ?

Par : Toundé ALIOU

Lewandoski coiffe CR7 et Messi

Avec 308 buts inscrits, cette phase de groupe est plus prolifique que celle de l’édition précédente (306 buts). Et contrairement aux éditions antérieures, le meilleur canonnier jusqu’ici n’est ni Leo Messi, ni Cristiano Ronaldo. Il s’agit plutôt du polonais Robert Lewandoski (10 buts). Inarrêtable cette saison, l’attaquant bavarois a déjà trouvé le chemin des filets 10 fois en 5 matchs disputés. Est-ce la saison de Robert Léwandoski ? Oui ! En attendant peut-être le réveil de l’inamovible duo Cristiano-Messi.

Derrière l’attaquant du Bayern Munich, on retrouve la pépite norvégienne Erling Braut Haaland qui totalise 8 buts en 6 matchs. Le joueur de Salzbourg a marqué les esprits en réussissant à trouver la faille 8 fois consécutives lors de ses 5 premiers matchs en Champions Ligue. Néanmoins, ses 8 buts n’auront pas permis à son club de passer en huitième de finale dans un groupe dominé par Liverpool et Naples. Les autres meilleurs buteurs de cette phase de groupes sont : Kane (6 buts), Mbappé, Son, Sterling, Mertens, Icardi, Depay et Martinez totalisent chacun 5 buts. Cristiano Ronaldo et Leo Messi comptent 2 petits buts.

En outre, il y a eu 9 triplés dans cette phase de groupes dont 3 portent la signature des joueurs de 20 ans ou moins. Il s’agit s’agit du français Kylian Mbappe (20 ans), du norvégien Erling Braut Haaland (19 ans) et du brésilien Rodrygo (18 ans).

La hiérarchie des championnats respectée

L’étape des huitièmes de finale de la Champions Ligue nous a habitué à un condensé des équipes des 5 grands championnats et des championnats de second rand comme les hollandais de AJAX Amsterdam, les portugais de Porto FC ou encore les turcs de Galatassaray. Mais cette édition et pour la première fois de l’histoire, seuls les 5 grands championnats d’Europe (La Liga, la Premier League, la Bundesliga, la Serie A et la Ligue 1) sont représentés en huitième de finale.

Groupe A: Paris St-Germain, Real Madrid

Groupe B: Bayern Munich, Tottenham

Groupe C: Manchester City, Atalanta

Groupe D: Juventus, Atletico Madrid

Groupe E: Liverpool, Napoli

Groupe F: Barcelone, Borussia Dortmund

Groupe G: RB Leipzig, Lyon

Groupe H: Valence, Chelsea

Quelques faits marquants

  • Le défenseur anglais Kyle Walker a disputé les 10 dernières minutes du match Atlanta vs Manchester City en tant que gardien de but.
  • Les clubs anglais ont offert les rencontres les plus prolifiques de cette phase de groupes. Entre autres, on peut citer le nul épique 4-4 entre Chelsea et Ajax, la lourde défaite 2-7 de Tottenham face au Bayern Munich ou encore le 4-3 de Liverpool face au Red Bull Salzburg.
  • Le PSG a fini la phase de groupe sans la moindre défaite, dans un groupe où il y avait le Real Madrid. Les signes d’un futur champion ?
  • Le Club Bruges est la seule équipe à écoper de deux cartons rouges dans le temps additionnel à la fin d’un match de Ligue des Champions : Krepin Diatta  et Clinton Mata face à Galatassaray (1-1)

Le tirage au sort des huitièmes de finale sera effectué le lundi prochain au siège de l’UEFA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here