Le Fc Barcelone traine une série de lacunes difficile à corriger depuis quelques temps. La correction (2-0) subie à Valence a mis en évidence plusieurs maux dont souffre le club et qui ne datent forcément pas d’aujourd’hui, malgré l’arrivée de Quique Setién.

Un problème de planification a pris racine, qu’il est impossible de corriger ou d’y trouver une solution en plein milieu de saison.

Le vide créé par Suarez

Ça sera très difficile de jouer sans Suarez pendant les 4 prochains mois, déjà pour l’équipe mais également pour Lionel Messi. Même si le Fc Barcelone pense recruter un numéro 9 pour combler l’absence de l’Uruguayen avant la fin du mercato, il sera difficile pour la Pulga de trouver un meilleur partenaire de son calibre. Hier l’argentin est resté orphelin de l’Uruguayen face à Valence, même s’il a tenté des chevauchées individuelles, comme il sait bien le faire sans être vraiment menaçant. La rencontre contre Valence est un peut-être un prémice pour une baisse de ratio en terme de statistiques.

La défense

C’est un secret de polichinelle que le Barça ne possède pas en ce moment la meilleure paire centrale du monde. Les prestations de Piqué sont souvent en dents de scies, en témoigne le penalty causé à Mestella et le but contre son camp qu’il a failli concéder n’eût été la vigilance de Ter Stegen. Sa ligne défensive n’est pas également rassurante. On est en mesure de réclamer l’apport de Semedo sur le côté droit plutôt que Sergi Roberto. Sur le côté gauche la solution est difficile. Samuel Umtiti a été absent pendant longtemps et n’est pas forcément celui qu’il faut pour évoluer dans cette équipe du Barça et Clément Lenglet ne se retrouve pas vraiment dans ce système.

L’alignement dans le couloir droit

C’était une sangria à Mestella. Sergi Roberto se positionnait parfois trop vers le milieu du terrain et laisse à certains moments son côté vide. Ansu Fati n’a pas l’étoffe qu’il faut pour couvrir les espaces laissés par son coéquipier, ce qui a favorisé à plusieurs reprises l’intrusion de l’adversaire. Il n’avait jamais joué d’ailleurs à droite dans les catégories inférieures. Son nouvel emplacement lui pose donc d’énormes difficultés.

Responsabilité offensive

Quand il faut prendre certaines décisions afin de décanter une situation, il est récurrent de constater que Messi est toujours recherché. C’est une situation à laquelle nous sommes habitués et qui se passe dans presque tous les matchs du Fc Barcelone. L’exemple de Arthur à Mestella illustre bien cette idée. La recherche de Messi sur chaque situation de but devient une obsession pour la conclusion. Aucun joueur du Fc Barcelone n’a marqué plus de deux buts en championnat en dehors de Luis Suarez, de Griezman et du surprenant Arthuro Vidal.

Les buteurs

Lionel Messi 14 buts

Luis Suarez 11 buts

Griezman 7 buts
Arturo Vidal 6 buts
Ansu Fati 2 buts
Arthur 2 buts
Busquets 1 but
De Jong 1 but
Carles Pérez 1 but
Jordi Alba 1 but
Junior 1 but
Lenglet 1 but
Piqué 1 but

Le style Setién et Arthuro Vidal

Un profil extrêmement fiable avec ballon aux pieds, c’est ce que recherche Setién au milieu de terrain. Avec Busquets et De Jong, il semble avoir ce dont il a réellement besoin. Sauf que la conservation de la balle porte des préjudices à la deuxième ligne où Arturo Vidal ne joue aucun rôle pratiquement. Mais il est le quatrième meilleur buteur du club cette saison en championnat, derrière Griezman. À moins que Setién ne trouve un équilibre entre son style de jeu et la présence du chilien au milieu du terrain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here