Le propriétaire de l’agence de management sportif Black Diamond, Rui Alves a fait signer ce Lundi 27 janvier 2020, l’international ivoirien Wilfried Bony, à Al-Ittihad en Arabie Saoudite. Après ce coup, il s’est exprimé à notre rédaction sur les contextes dans lesquels cette transaction a eut lieu. Lisez plutôt.

Comment s’est fait la signature du contrat de votre poulain Wilfried Bony ?

« La signature s’est très bien passée. Le joueur connaissait déjà l’histoire du club et moi j’ai réussi à convaincre le coach que Wilfried était l’homme de la situation, celui qu’il lui fallait. »

Quels étaient les autres points de chutes qui se présentaient au joueur ?

« Il avait plusieurs clubs sur lui notamment le Havre en Ligue 2 française. Plusieurs formations le voulaient. En plus, c’était Wilfried Bony, pas n’importe qui et il était libre. Le plus compliqué c’était de comprendre pourquoi un joueur de cet accabi était sans club depuis Juin 2019. Une fois cette question réglée tout s’est passé normalement. Il avait d’autres offres, juste qu’elles n’étaient pas assez importantes. C’est pour cela, qu’on est à Al-Itthiad »

Qu’est ce qui a conduit précisément au choix de Al Ittihad parmi tant d’autres?

 » C’est le joueur qui saurait mieux répondre à ça car c’était sans doute une conviction intérieure. Je sais que le coach et l’histoire du club ont joué un rôle important aussi sinon, l’ambition du joueur est de revenir au plus haut niveau dans un top club.

Comment l’avez vous convaincu ?

« J’ai dis à Willy, comme je l’appelle affectueusement, qu’il faut juste qu’il retrouve ses sensations car il est fort, très fort. Tout rentrera très vite dans l’ordre. Sa marque de fabrique se nomme « Goal », une fois qu’il retrouvera le « Goal », le  » Goal » le retrouvera. La mathématique est simple (sourire) »

Que souhaitez vous pour votre poulain ?

« Je souhaite qu’il retrouve le plaisir. Pour un attaquant qui vis pour le Goal, celui ci est très précieux pour lui, c’est beau, ça donne de la jouissance … Donc ce que je souhaite à mon poulain c’est qu’il retrouve le plaisir des émotions que le football procure ».

Entretien réalisé par Gaël HESSOU

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here