La superstition n’a pas de limites en Afrique. Confronté aux blessures répétées de ses joueurs, le Raja de Casablanca emprunte un moyen extraordinaire pour éloigner la malédiction.

Par : Toundé ALIOU

Selon le journal marocain, 360Sport, l’infirmerie du Raja de Casablanca saigne ces dernières semaines. Et pour cause, huit joueurs, pas des moindres, sont victimes de pépins physiques depuis quelques semaines. Pour guérir ses joueurs, l’actuel troisième du championnat marocain a sorti le chéquier en envoyant 3 des 8 blessés (Hafidi, Boutayeb et Benhalib) à l’Aspetar, le prestigieux centre médical qatari spécialiste de la médecine sportive.

Mais selon la même source, la direction du club marocain « ne se contente pas de la science pour contrer les blessures de ses joueurs ». Ainsi, ce vendredi 14 février 2020, un mouton a été égorgé pour éloigner définitivement ce mauvais vent de blessures qui souffle autour du club depuis des semaines. Pauvre mouton ! Cette fois, tu es parti avant la Tabaski…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here