Jules Sessiwèdé TOVODOUNON

C’est sans doute l’un des pires moments de l’histoire du sport mondial. Toutes les compétitions sont à l’arrêt du fait de la propagation accélérée du Coronavirus. S’il y a un sport qui perd gros actuellement au Niger en cette période, c’est bien le basketball. Une discipline en plein essor incarné par l’AS Nigelec, premier club Nigérien à accéder à la phase continentale d’une compétition africaine des clubs. Dans une situation de crise sanitaire mondiale, le capitaine de l’AS Nigelec, Abdoul Aziz Oumarou ne s’en plaint pas. La santé avant tout.

« La suspension des compétitions fait partie des mesures préventives »

Le basketball Nigérien est en train d’écrire une nouvelle page de son histoire sur le continent. En témoigne la brillante qualification de l’AS Nigelec à Cotonou pour la phase continentale de l’Afro basketball League. Avec cette qualification, le club de la société d’énergie électrique du Niger rentre dans une nouvelle dimension avec un statut à défendre notamment au plan national avec des ambitions très claires. <> declare Abdoul Aziz Oumarou, capitaine de son équipe. L’atteinte de ces objectifs passe par une meilleure préparation que le club a d’ailleurs très tôt entamée. <> souligne celui qui reste l’un des piliers de l’AS Nigelec.
Toutes les activités sont donc suspendues bien avant même le début de la saison au Niger. Une mesure préventive pour contrer la propagation du Coronavirus selon Abdoul Aziz Oumarou. <>. Que les activités sportives soient à l’arrêt actuellement n’est pas encore alarmant puisqu’il faut la santé pour la pratique du sport estime le meneur Nigérien du haut de ses 1m85. << La santé avant tout même si on dit le sport c’est la santé. Mieux, il faut la santé pour faire du sport donc mieux vaut prévenir>> explique t-il.

« C’est difficile mais je m’adapte

A l’instar de plusieurs athlètes actuellement, Abdoul Aziz Oumarou est confiné chez lui. Ce qui impose le strict minimum aux athlètes dans leur préparation individuelle. Et pour garder la forme, le numéro 8 des électriciens de Nigelec ne manque pas d’idées. << Le confinement est une des mesures drastiques mais indispensables pour prévenir la propagation du virus. Cette période, je la vis comme toute autre. Sauf que en tant qu’athlète, je fais du maintien à la maison et du footing individuel sans contact avant l’heure du couvre-feu. C’est difficile mais je m’adapte>> fait savoir le Nigérien.

« Restons chez nous »

C’est le mot d’ordre du moment. En cette période où sévit le COVID-19, les appels aux gestes barrières se multiplient pour amener les populations à se préserver. Attaché à ses origines et aux amoureux du basketball au Niger, Abdoul Aziz Oumarou ne se prive pas du geste Utile. Appeler les Nigériens au respect strict des mesures prises par l’État Nigérien afin de contrer la propagation du COVID-19. << A l’endroit de mes fans, je dirai de respecter les mesures prises par le gouvernement et que cette maladie est une réalité donc mieux vaut se préserver. En attendant le remède, restons chez nous>> lance le joueur âgé de 35 ans. Malgré cette situation de confinement qui rime avec une récession économique, les joueurs ne manquent pas du soutien de la direction du club. Et Abdoul Aziz tient à leur rendre un hommage mérité. << Je rends un grand hommage aux dirigeants de l’AS Nigelec vu leurs efforts énormes à notre égard. Malgré cette période de bouleversement, ils continuent toujours à nous soutenir moralement et financièrement>>.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here