42 jours sans match de championnat vous donnent le temps de réfléchir, de faire le tour de la question et d’imaginer les différentes situations qui peuvent se produire en raison de la situation dans laquelle se trouve le football. Un sport qui n’a pas échappé à la réalité qui entoure toute la planète terre. Le Real Madrid, joueurs, managers et supporters, n’échappent pas à cette incertitude dans laquelle vit le sport roi. Les doutes et les questions de réponse compliquée, volent partout et le Bernabéu n’y échappe pas non plus.

Ces derniers jours, l’équipe de Madrid a commencé à ressentir un certain malaise, multiplié par les prévisions faites par la Fédération concernant les équipes qui participeront à la prochaine édition des compétitions européennes au moment où l’UEFA le demandera.

Dans l’équipe du capitaine Sergio Ramos, les doutes sont apparus sur le fait que ces positions européennes pourraient se refermer avec la dernière journée jouée. Les questions posées au club ont été directes. Une décision similaire pourrait-elle être répétée avec le titre de champion ?

Rassurer l’équipe

Cependant, les joueurs ont été rassurés par le club, et le dialogue entre le président, l’entraîneur et le capitaine est celui d’un retour en toute sécurité à la compétition. Ils soulignent toutefois que l’entraînement en groupe ne commencera pas avant la dernière semaine de mai, la compétition reprenant à la mi-juin, si tout se déroule de manière positive et toujours en gardant à l’esprit la sécurité des joueurs et de tous ceux qui entourent l’équipe.

Pour l’instant, les joueurs suivent le plan de travail imposé par Zidane et son équipe d’entraîneurs afin de ne pas perdre la forme, mais ils savent qu’ils auront besoin d’au moins trois semaines d’entraînement avant de pouvoir à nouveau se battre pour les points dans un match. Ils sont également clairs sur le fait qu’ils veulent la Liga, mais que la santé passe avant tout, ce sur quoi les directeurs du club sont d’accord.

La confiance dans le Santiago Bernabéu pour terminer ou au moins reprendre la compétition est grande. La liga continue de transmettre ce message à toutes les équipes. Ils pensent que jouer en été est irrémédiable et qu’avec lui le calendrier devra être modifié, en plus, bien sûr, d’une période estivale qui se veut pleine de compétition. Ce qui est clair, c’est qu’une équipe ne peut pas être championne sans que la compétition ne soit terminée.

La Fédération n’a pas fait de déclaration et n’a pas non plus fait de commentaires aux clubs, bien qu’il soit temps de le faire, car l’UEFA va également demander de l’ordre dans la classification des poules de la Ligue des champions. L’ordre dans les championnats locaux est l’un des facteurs qui se reflète dans l’argent que chaque équipe reçoit dans la distribution totale.

La semaine de demain pourrait être un moment clé dans le calendrier de la décision de l’UEFA sur l’avenir immédiat des compétitions et la date limite pour le retour de la compétition avant la fin de celle en cours. En fait, la FIFA a fait tout son possible pour prolonger le résultat en changeant la date des marchés de transfert et en donnant le feu vert pour prolonger les contrats des joueurs au-delà du 30 juin.

Jusqu’à présent, l’UEFA a appelé à la prudence avant de mettre fin aux championnats, ce que la ligue belge a fait et qui a été rapidement répondu depuis Nyon. Mardi, la réunion se tient avec les fédérations et les clubs, mais c’est jeudi que l’exécutif décidera de la durée des calendriers, mais l’UEFA veut des champions sur le terrain.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here