L’ancien milieu de terrain du Fc Barcelone, Andres Iniesta a avoué avoir été dépressif après la victoire de son club en 2009 en Ligue des Champions . Pour cause, la mort de son son ami Dani Jarque.
À 25 ans Iniesta a été plusieurs fois dépressif aux lendemains du sacre du Fc Barcelone en Ligue des champions (2009), a révélé jeudi un documentaire.

« Les jours passaient et je me rendais compte que ma situation ne s’améliorait pas, je ne me sentais pas bien, je n’étais pas moi-même. Tout était sombre, je voyais tout en noir », a expliqué dans le documentaire « Andres Iniesta, sauveur inattendu » de la finale de 2009.

Alors qu’il venait de soulver son deuxième trophée de la coupe aux grandes oreilles, la vie de Andres Iniesta bascula quand il a appris la mort de son ami , défenseur de l’Espanyol , décédé d’un arrêt cardiaque.

« Quand j’ai appris la nouvelle, j’ai eu l’impression de recevoir un coup de poing, un coup très puissant qui m’a mis KO et m’a fait tomber bien bas, je n’étais vraiment pas bien », a expliqué Iniesta.

L’actuel milieu de terrain de Vissel (35 ans) a révélé que sa détresse était tellement puissante qu’il avait demandé à ses parents s’il pouvait dormir à leurs côtés.

« Quand votre fils de 25 ans vient vous voir à minuit et vous dit qu’il veut dormir avec ses parents, il ne peut pas bien aller. Il m’a dit ‘Je ne suis pas bien’, je lui ai demandé ce qui n’allait pas et il m’a répondu ‘Je ne sais pas, je ne me sens pas bien' », a expliqué son père Jose Antonio.

« A un moment, je me suis même dit que cela serait mieux qu’il arrête le football », a martelé José Antonio.

Pour sortir de cette situation, Andres Iniesta a consulté la psychologue Inma Puig, qui a expliqué le rôle important de Pep Guardiola pour sortir le joueur de sa dépression.

« Je me rappelle qu’il disait toujours que le plus important était Andres l’homme, pas le joueur », a souligné la psychologue. « Guardiola a essayé de le sortir de sa détresse sans fond », a expliqué la maman du joueur, Maria.

Revenant sur le choix de son départ du Fc Barcelone, le milieu de terrain compare sa prise de décision à une relation amoureuse.

« Personne au club n’a jamais imaginé que je pouvais partir ». « Mais c’est comme toute relation, si on ne discute pas des choses au bon moment, il n’est plus possible de faire marche arrière », a conclu le magicien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here