Conmebol a annoncé hier une série d’interdictions pour les matchs de la Copa Libertadores et de la Coupe d’Amérique du Sud comme mesures préventives contre le COVID-19.

Ce mercredi, la Conmebol a annoncé une série d’interdictions pour les matchs de la Copa Libertadores et de la Coupe d’Amérique du Sud de cette année, telles que cracher sur le terrain ou embrasser le ballon, dans le cadre des mesures de prévention contre le COVID-19 une fois que ces compétitions seront réactivées.

Les dispositions spécifiques, approuvées lors de la réunion du Conseil de la Conmebol, impliquent l’interdiction pour les joueurs et les officiels de « cracher de se moucher , pendant et après le match sur l’aire de jeu « , qui comprend le terrain de jeu et le banc des remplaçants.

Elle interdit également aux joueurs et aux officiels « d’embrasser le ballon avant, pendant et après le match ».

Il sera également obligatoire pour les joueurs et les officiels de se soumettre à un contrôle de température avant chaque match, en plus de l’utilisation de bouteilles d’eau ou de boissons isotoniques individuelles. Dans le même temps, il est interdit d’échanger ou de donner des T-shirts ou d’autres vêtements à des adversaires ou des coéquipiers de la même équipe ou à toute autre personne.

Il est également établi que l’utilisation de masques est obligatoire pour les joueurs et les officiels qui se trouvent sur le banc de touche. Les masques doivent également être utilisés dans le cas où des conférences de presse sont tenues après les matchs. Des pénalités et des amendes pouvant aller jusqu’à 200 dollars pour le non-respect de ces règles sont fixées.

Le règlement conçu par le Conseil pour cette édition des deux tournois prévoit la création d’un dossier médical pour le contrôle des joueurs et des officiels, basé sur les listes fournies par les clubs participants.

Les membres de ce registre doivent se soumettre au test COVID-19 conformément au protocole médical Conmebol. Conmebol peut également commander des tests COVID-19 supplémentaires avant les matches ou pendant l’entraînement. Les joueurs et les fonctionnaires qui refusent de se soumettre à ces tests ne seront pas autorisés à participer aux compétitions de la Conmebol, a ajouté l’agence.

Le coronavirus a entraîné la suspension temporaire de la Copa Libertadores et de la Sudamericana ainsi que des deux premiers jours du tour de qualification pour la Coupe du monde 2022 au Qatar, qui devait se dérouler fin mars.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here