Des indiscrétions, le comité exécutif de la Fédération béninoise de football procèderait à un réaménagement technique au sein de la commission des arbitres.
Des changements intervenus, il y aurait quand même un départ de la commission qui pourrait inviter à réflexion. En effet, les nouvelles nominations en vue au niveau de ladite commission feraient état du remplacement du vice président de la commission des arbitres, Toupe Giles. L’homme intègre, qui depuis la saison passée a lutté contre la corruption au niveau de l’arbitrage . Ce dernier serait remplacé par l’ancien secrétaire général des arbitres sous l’ancienne fédération.
Outre ce cas, on a également le poste de responsable du département arbitral qui aurait changé de mains. Et c’est à Thomas Boko que reviendrait ledit poste. Il va remplacer l’arbitre international, Bonaventure Coffi Codjia qui lui, est repositionné au poste d’instructeur national qu’occupait Thomas Boko. Une permutation qui interpelle également. Et on se demande les raisons qui pourraient motiver ce jeu de chaise musicale.
Des pratiques qui avaient conduit aux crises par le passé. Les vieux démons seraient-ils revenus à la fbf?
D’ailleurs des voix se lèvent depuis un certain temps pour fustiger les nominations qui se feraient à l’insu des membres du comité exécutif.
Le Président De Chacus doit grandement ouvrir les yeux s’ils ne veut pas que son mandat bascule en crise et ramener encore une fois en arrière le football béninois. Le Ministre Homeky, grand artisan de la cohésion et stabilité retrouvées à la fbf est appelé au secours. Revenant au poste d’instructeur national, on se demande si Bonaventure Codjia l’accepterait et se laisserait rétrograder?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here