Le ministre de la Culture et des Sports, Rodríguez Uribes, le délégué du gouvernement à Madrid, José Manuel Franco, et la RFEF ont fait appel au bon sens par peur de la contagion.

Le Real Madrid a demandé à ses partenaires et à ses supporters de ne pas se rendre à Cibeles en cas de victoire dans le championnat.

Nous sommes tous conscients de la situation difficile que nous vivons et de l’effort que fait la société pour lutter contre les effets de la pandémie de COVID-19. Le football y contribue également et, ensemble, nous avons réussi à rétablir la compétition dans un contexte extrêmement complexe.

A deux journées de la fin de la Liga, notre équipe et le F. C. Barcelona ont une chance d’être champions.

Si le Real Madrid était proclamé champion, nos joueurs n’iraient pas dans les lieux traditionnels, en particulier sur la Plaza de Cibeles, c’est pourquoi nous demandons également à nos partenaires et à nos supporters que, dans l’éventualité où le championnat pourrait être remporté, ils n’aillent pas non plus dans ces lieux. En ce sens, nous devons tous contribuer, comme nous l’avons fait jusqu’à présent, avec la responsabilité absolue d’éviter le risque de contagion de la pandémie.

Le Real Madrid remercie d’avance ses partenaires et ses supporters pour leur compréhension. Tous les efforts et le travail de nos joueurs, du staff technique et du club pour l’obtention éventuelle d’un titre ont toujours pour but de le faire partager à nos supporters, mais nous sommes conscients que les temps que nous vivons en force nous obligent à des mesures de prudence extrêmes.

Le Real Madrid se sent obligé de mener à bien cet important appel dans un exercice de responsabilité maximale et avec la conviction que tout triomphe éventuel de notre équipe ne doit pas signifier un grand pas en arrière dans la lutte de tous contre cette pandémie.

José Manuel Rodríguez Uribes,

Le ministre de la Culture et des Sports, José Manuel Rodríguez Uribes, a appelé mardi les supporters à « ne pas organiser de fêtes publiques » après la fin de la compétition de championnat dans quelques jours et a rappelé le « sens du devoir envers la santé de tous ».

« Il reste peu de choses à la fin de la Liga. En tant que ministre, je demande qu’il n’y ait PAS de célébrations publiques. Je remercie les clubs, LaLiga, la Fédération espagnole de football et les supporters pour leur sens du devoir envers la santé de tous. Merci aussi aux délégations gouvernementales », écrit-il sur son compte Twitter.

La demande du ministre rejoint l’appel lancé également par la Commission anti-violence hier « à tous les acteurs impliqués, et en particulier aux supporters, de respecter les mesures de sécurité et les recommandations établies face à la pandémie de Covid-19.

« Les images de supporters célébrant les exploits sportifs de leurs équipes qui ont eu lieu ces dernières heures rendent essentiel de rappeler à tous les citoyens l’importance du respect de ces règles et, surtout, en termes d’évitement des foules comme celles qui se sont produites », a-t-il déclaré après que quelque 2 000 supporters de Cadix se soient réunis autour du stade pour célébrer la promotion en première division le week-end dernier.

José Manuel Franco,

Le délégué du gouvernement à Madrid, José Manuel Franco, a envoyé un message à toutes les madridistas et à tous les madrileños pour éviter toute célébration dans la rue si le Real Madrid est proclamé vainqueur de la Liga cette semaine.

Ainsi, il a souligné que la police nationale et la police municipale de Madrid préparent un dispositif approprié au cas où le Real Madrid remporterait la Liga cette semaine.

Malgré cela, Franco a demandé « une responsabilité maximale à tous les fans et, dans ce cas, aux madridistas, afin que cette année ces fêtes traditionnelles ne se déroulent pas sur la place de Cibeles ni dans aucun autre endroit de Madrid » et a insisté sur le fait que « le coronavirus est toujours présent et une fête multitudinaire pourrait provoquer à nouveau de graves infections dans la population ».

Dans ce sens, le représentant du gouvernement à Madrid a envoyé un message clair et fort à tous les supporters pour qu' »ils soient responsables et que cette année ils ne sortent pas dans la rue pour fêter ce succès footballistique et qu’ils le fassent depuis leurs maisons, avec les leurs et qu’ils n’aillent massivement à aucune célébration car maintenant nous ne pouvons nous permettre ni de baisser la garde ni une réapparition des cas à Madrid ».

La RFEF

La Fédération royale espagnole de football (RFEF) a demandé à tous les niveaux du football espagnol, fédérations territoriales, clubs, footballeurs, arbitres et entraîneurs, la « collaboration maximale » pour maintenir la plus grande sécurité pour les éventuelles célébrations de fin de saison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here