À onze jours du match retour de la Ligue des champions, le Real Madrid n’est toujours pas certain de l’endroit où il jouera contre Manchester City. Les dirigeants et les employés du club blanc ont tout préparé au cas où il y aurait un changement de direction . Manchester s’éloigne et Lisbonne ou une autre ville portugaise s’approche.

Il n’y a pas de communication officielle de l’UEFA au directeur du club blanc et il n’y en aura pas tant que le gouvernement de Boris Johnson n’aura pas fait une déclaration définitive concernant la situation des sportifs d’élite sur l’obligation de passer une quarantaine de 14 jours sur toute personne qui arrive au Royaume-Uni.

Le ministère de la culture a déclaré il y a quelques semaines que la Formule 1 et la Ligue des champions se poursuivraient et Oliver Dowden, le secrétaire du ministère, n’a pas changé de discours.

Les joueurs, les entraîneurs et les officiels du club de Madrid ne croient pas que la situation changera, simplement parce qu’ils jouent à l’Etihad ou dans un autre stade. Le fait que le match sera joué sans public réduit l’impact d’un éventuel changement de lieu.

En tout cas, le Real Madrid a tout préparé pour la reprise de l’entraînement et les joueurs vont subir un nouveau test pour connaître la condition physique de l’équipe de Zinédine Zidane, comme l’exige l’UEFA.

L’instance dirigeante du football européen avait prévu les sites de Porto et de Guimarães pour les matchs qui seront disputés en huitièmes de finale. Le plus simple serait maintenant de déplacer le match entre City et le Real Madrid à Lisbonne, mais l’UEFA attend toujours la confirmation officielle de la quarantaine obligatoire.

L’UEFA autorise les équipes à déplacer 50 personnes pour les matches prévus à Lisbonne, un protocole qui s’applique également au match retour des huitièmes de finale.

À lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here