Depuis l’odyssée égyptienne des seniors sanctionnée par une historique place en quart de finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations, le ballon rond béninois suscite désormais une attention particulière sur le continent. Nonobstant ce statut, les dirigeants semblent ne pas prendre la mesure de l’enjeu et traînent encore les pas. En effet, du 16 au 30 octobre prochain, le Bénin accueille le tournoi de l’UFOA B qualificatif pour la CAN U17 Maroc 2021. Mais à deux mois de ce rendez-vous important, l’équipe cadette n’existe que sur papier au Bénin alors que les autres pays de la sous-région, notamment nos adversaires, affûtent déjà leurs armes.

Tournoi UFOA B : Occasion pour redorer le blason des écureuils cadets


Après le regrettable événement enregistré il y a deux ans au Niger, le Bénin sera à nouveau sous les feux de la rampe. Disqualifiés du précédent tournoi de l’UFOA B qualificatif pour Tanzanie 2019 pour  »tricherie sur l’âge des joueurs’’, l’occasion est en effet offerte aux écureuils cadets de relever la tête pour soigner l’image du Bénin sur l’échiquier sous-régional et international. Par conséquent, il faudra à défaut de décrocher le Graal, obtenir une place pour Maroc 2021. Mais comment y parvenir ? 

A l’instar du Ghana dont la Fédération a obtenu une mesure exceptionnelle pour permettre aux Back starlettes d’entamer la préparation malgré la pandémie du nouveau coronavirus, le comité exécutif de la FBF doit appuyer sur l’accélérateur afin d’éviter une nouvelle débâcle à la sélection nationale.  Il faudra ainsi mettre les moyens nécessaires à la disposition du staff technique en vue d’optimiser nos chances de la qualification. Car comme nous l’enseigne la sagesse ‘’qui veut aller loin, ménage sa monture’’.

L’organisation du tournoi : L’autre grand défi à relever


Dans un contexte miné par la crise sanitaire, l’organisation du tournoi de l‘UFOA B sonne comme un défi majeur que les autorités et le public sportif béninois doivent relever. A cet effet, le comité exécutif emmené par Mathurin DECHACUS doit en urgence négocier auprès du gouvernement une mesure exceptionnelle afin de permettre au coach Urbain Honfo et son staff d’entamer le processus minutieux (on insiste sur ça SVP) de présélection et d’avoir du temps pour véritablement asseoir une équipe compétitive.

Réussir l’organisation de ce tournoi en présentant surtout une équipe qui répond aux exigences IRM et PCCA telles qu’édictées par la CAF, permettrait déjà au Bénin de laver l’affront de Niamey 2018 et de démontrer que l’assainissement de notre milieu footballistique est désormais effectif, tel que souhaité par le gouvernement. Pour précisions, le tournoi de l’UFOA B qualificatif pour Maroc 2021 va mettre aux prises 7 nations que sont le Niger, le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire, le Togo, le Ghana, le Nigéria et le Bénin, pays hôte.

Par : La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here