L’ancien capitaine et actuel entraîneur d’Al Sadd parle de son avenir dans une interview avec El País

[Xavi Hernández]


L’ancien capitaine du FC Barcelone Xavi Hernandez, actuellement entraîneur d’Al Sadd, est l’un des noms que tout le monde a en tête lorsqu’on parle de l’avenir du banc de l’Azulgrana. Dans une interview accordée au quotidien espagnol El Pais, Hernández a déclaré que le moment n’est pas opportun de revenir au Barça.

« Je ne pense pas qu’il soit temps de revenir en arrière. Il a ensuite ajouté qu' »il y a du bruit extérieur, des problèmes extra-sportifs … Je ne pense pas que ce soit le cas maintenant, non. En janvier, je leur ai dit que ce n’était pas le moment, et maintenant ils ne m’ont pas contacté. Je leur souhaite bonne chance. Je respecte beaucoup Quique Setién, il a un manuel de jeu très similaire à ce dont le Barça a besoin, c’est-à-dire du cruyffisme, une autre chose est que les résultats aillent avec ».

Xavi a glissé dans la même réponse le rêve qu’il a quand il pense à son retour .

« Je suis ravi de continuer à acquérir de l’expérience, à me mettre au défi, et bien sûr ce serait un privilège pour moi d’entraîner un jour le Barça, avec une équipe de rêve, avec Jordi Cruyff, Carles Puyol et quelques joueurs actuels. Je voudrais faire une équipe avec des personnes valables qui connaissent la maison, des personnes de ma confiance et de ma corde ».

« Messi a besoin du Barça et le Barça a besoin de Messi »

Un autre nom dont Xavi parle dans son interview est celui de Leo Messi, qu’il connaît bien après de nombreuses années en tant que colocataire. Interrogé dans l’interview sur la négociation du contrat de l’Argentin, Xavi a déclaré qu' »il l’a mérité ; clause automatique. Messi a besoin du Barça, et le Barça a besoin de Messi. Ils doivent le rendre heureux, car avec Leo Messi heureux, ils gagneront plus de titres. J’ai une grande amitié avec lui, je le respecte beaucoup. C’est un animal de compétition, il veut toujours gagner, et depuis dix ans, il est le meilleur footballeur du monde. J’espère que nous pourrons nous rencontrer à nouveau sur un plan professionnel. Avoir le meilleur joueur de l’histoire dans son équipe, c’est avoir un as pour gagner ».

A la question de savoir si le chauvinisme masculin existe toujours dans le football, Xavi a répondu que « oui, il existe toujours le chauvinisme masculin dans le football ; il est toujours le reflet de la société. Mais, regardez, le football est aussi le seul sport et le seul emploi où le travailleur est insulté, que ce soit les joueurs ou l’entraîneur. Je pense que nous devrions arrêter cela maintenant. Il est inacceptable, par exemple, qu’un serveur soit insulté dans l’exercice de ses fonctions… Nous ne pouvons admettre le racisme, le sexisme ou toute autre forme de violence, nous devons les éradiquer en arrêtant automatiquement les jeux. L’arbitre est le premier qui devrait dire : « Nous ne jouons pas ici parce que les conditions ne sont pas bonnes ».

À lire aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here