La FIFA ne s’opposera pas à la signature de Messi pour un autre club

Messi défend Zidane
[Lionel Messi]

Ni la FIFA ni l’UEFA n’empêcheront Messi de signer pour un autre club si les règles financières régissant les limites salariales et le soi-disant fair-play financier sont respectées. En ce qui concerne la clause du joueur, elle sera de toute façon du ressort des tribunaux espagnols s’il n’y a pas d’accord entre les parties. La FIFA traitera le transfert du joueur argentin vers un nouveau club dès qu’une offre écrite officielle sera envoyée à TMS, son outil technologique pour les ajouts et les suppressions. Pour la FIFA, le droit de travailler (de jouer) aura toujours la priorité sur le litige, qui pourrait s’étendre dans le temps avec le préjudice qui en résulterait pour la partie concernée.

Au cours des deux dernières décennies, un transfert n’a pas été annulé en raison d’un litige juridique. Lorsqu’il y a eu de différends entre joueur et son club, comme cela peut se produire aujourd’hui entre Messi et le Barça en raison de la clause des 700 millions, cela n’empêche le changement d’équipe. C’est pourquoi, en Suisse, le transfert international de Messi sera traité. Tout le reste sera constitué de litiges juridiques qui devront être résolus devant les tribunaux espagnols.

L’UEFA n’empêchera pas non plus l’Argentin de changer d’équipe, mais elle exigera que son nouveau club remplisse les conditions requises par le règlement sur le fair-play financier et les limites salariales établies. Cela limite le destin de Messi, car deux des clubs qui sont censés avoir suffisamment de moyens financiers pour faire face à une telle opération, Manchester City et le PSG, ont déjà eu du mal à franchir les deux barrières financières. L’équipe qui veut l’argentin doit mettre en place une opération d’ingénierie financière pour répondre aux exigences.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here