[Lionel Messi]

La Liga semble soutenir le Barça dans son conflit avec Messi en assurant que l’accord reste en vigueur et que sans la clause, il ne pourra pas partir au milieu d’interprétations disparates du document.


Leo Messi a mis en scène ce qui pour le club est la confirmation d’un défi et pour le joueur est la conséquence logique qu’il n’appartient plus au FC Barcelone. Comme il avait annoncé samedi par l’intermédiaire de ses avocats, la star argentine ne s’est pas présentée hier matin pour les tests PCR obligatoires avant l’entraînement d’aujourd’hui.

L’origine de tout ce feuilleton se trouve dans l’interprétation du dernier contrat que le joueur a signé avec le club Blaugrana le 25 novembre 2017. Ce document précisait la clause de discorde selon laquelle Messi et ses avocats interprètent qu’ils sont libres de quitter le club. Le Fc Barcelone de son côté considère que ce point a expiré le 10 juin, date limite pour que Messi puisse profiter de cette possibilité.

Au milieu de tout ce mystère est apparu hier LaLiga qui a apporté un soutien sans équivoque au Fc Barcelone. Par le biais d’une note publique, l’employeur des clubs professionnels que préside Javier Tebas a considéré que le contrat est en vigueur et que le joueur ne peut se dissocier du club qu’en payant la clause.

La Liga explique dans son communiqué de presse que « La Liga estime qu’il convient de préciser que, après analyse du contrat du joueur avec son club (…) le contrat est actuellement en vigueur et comporte une clause de résiliation applicable au cas où Lionel Messi déciderait de demander sa résiliation ». Il convient de rappeler que la direction est le gardien des contrats de tous les joueurs professionnels.

Deuxièmement, La Liga a déclaré qu’en conséquence, « elle ne traitera pas le visa de sortie d’un joueur à moins que celui-ci n’ait préalablement payé le montant de cette clause ».

Dans l’immédiat, cet avis de LaLiga n’aurait que peu d’influence si Messi décidait d’opter pour le courage et de quitter le Barça pour une autre équipe, car la FIFA, qui donne toujours la priorité au droit du joueur à jouer, lui accorderait un transfert provisoire, mais la décision de LaLiga pourrait parfaitement dissuader les équipes qui attendent de signer le « 10 ».

Car c’est une chose pour Messi d’obtenir un transfert provisoire et une autre pour le club qui le prend de ne pas payer à la fin après la résolution d’un procès. Et dans ce sens, Barcelone a déjà présenté sa première expertise en la matière avec l’avis des avocats du département juridique de LaLiga qui donnent la raison du club blaugrana.

Il est évident qu’il peut être considéré à LaLiga comme un témoignage de partie car si Messi quitte le championnat espagnol, elle en sortira également blessé. Les droits de télévision internationaux de LaLiga ne vaudraient pas grand-chose et le coup se ferait également sentir dans de nombreux contrats de parrainage.

L’apparition de LaLiga était la dernière en date d’une heure de perplexité sur le contrat mystère. Quelques heures auparavant, Cadena SER avait annoncé dans son émission El Larguero que la clause du fameux document dispenserait l’Argentin de payer les 700 millions s’il décidait de partir lors de sa dernière saison. Ce qu’ils ont considéré comme optionnel lorsqu’ils ont évalué que dans ce mystérieux contrat un accord était signé pour trois saisons plus une optionnelle, qui est celle qui allait commencer maintenant. De cette façon, selon les informations du SER, Messi aurait l’aval légal par lequel il quitterait le Barça déjà sans payer son prix de sortie.

La version du club est bien différente

Pas de clause de libre sortie pour le joueur argentin. Il nie également que le contrat était dans la modalité trois plus un, mais cela a été signé clairement pour quatre saisons. Il ajoute également que la tactique de Messi comporte une contradiction. Mardi, il affirme qu’il peut partir parce que la saison n’est pas terminée et samedi, il demande la même chose parce que la saison a déjà commencé.

Tout ce labyrinthe au milieu d’une situation dans laquelle les principaux acteurs gardent le silence.

En attendant, Messi ne se présentera pas aujourd’hui à la première séance avec Koeman, donc sa petite faute d’hier prendra le degré de faute grave selon le code interne de l’équipe catalane.

Ceux qui sont venus à la séance étaient Luis Suarez, Rakitic et Vidal, trois joueurs à qui Koeman avait communiqué qu’il ne les veut pas, mais qui ont toujours un contrat en vigueur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here