Résumé et résultats du weekend

Arsenal a porté un nouveau coup à ses espoirs de jouer l’Europe la saison prochaine. Granit Xhaka a offert à Burnley une égalisation étrange lors d’un match nul 1-1 mouvementé au Turf Moor.

Pendant 38 minutes, la seule question qui se posait était de savoir le nombre de buts Arsenal pouvait marquer, après l’ouverture du score de Pierre-Emerick Aubameyang à la sixième minute. Les hommes de Mikel Arteta ont repris là où ils s’étaient arrêtés lors de la victoire 3-1 à Leicester la semaine dernière.

Mais tout a changé sept minutes avant la pause lorsque Xhaka a repris une courte passe de Bernd Leno alors qu’il faisait face à son propre but.

Arsenal n’a pris que huit points sur ses sept derniers matches, ce qui le place en milieu de tableau alors que la lutte pour l’Europe fait rage au-dessus de lui.

L’histoire aurait pu et aurait dû être différente, puisque Aubameyang a été le fer de lance de l’attaque en première mi-temps.

L’attaquant gabonais n’a eu besoin que de six minutes pour inscrire son sixième but lors de ses cinq dernières sorties. Il est entré par la gauche pour frapper un tir à ras de terre que Nick Pope n’a pas pu retenir.

Aubameyang qui a marqué plus de buts, huit, contre Burnley que toute autre équipe de Premier League a semblé être dans l’ambiance alors qu’il s’est approché deux fois de la ligne de but lui-même tout en mettant Bukayo Saka sur orbite, coupable d’un mauvais tir à côté, manquant ainsi l’occasion de marquer son 50e match de Premier League par un but.

C’est alors qu’est arrivé le moment de folie de Xhaka. C’est la huitième fois que le milieu de terrain suisse se rend coupable d’une erreur menant directement au but depuis la saison 2016-17, plus que tout autre joueur de champ en Premier League.

Monchenglagbach ne s’en sort toujours pas

Après trois matchs de suite sans victoire, le Bayer s’est bien sorti du piège tendu par le Borussia Mönchengladbach (0-1), qui de son côté poursuit sa dégringolade avec une sixième défaite sur ses sept derniers rendez-vous toutes compétitions confondues. C’est Patrik Schick qui a offert les trois points aux siens, en profitant d’une frappe de Moussa Diaby mal repoussée (0-1, 76e). Globalement dominé, Gladbach s’était pourtant procuré les meilleurs occasions jusque-là, comme ce penalty sifflé sur Marcus Thuram, avant d’être annulé pour une position de hors-jeu (58e). Ce succès, obtenu à l’arrachée, permet aux ouailles de Peter Bosz de réintégrer le top cinq de Bundesliga. L’Europe reste donc en ligne de mire.

Résultats et classements

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here