Loto-Popo, le court-circuit de Bohicon

La dernière journée dans la zone Sud centre a tenu toutes ses promesses. Comme annoncé, le duel Energie fc Loto-Popo a tenu en halaine, pendant 90 minutes les férus du football de Bohicon et ceux en attente des résultats de qui, doivent accompagner Hodio fc ( leader, déjà qualifié avant la dernière journée) entre Loto Popo , Damissa et Energie fc. Un match n’est jamais joué d’avance dit-on. Energie , deuxième au coup d’envoi et qui n’avait besoin que d’un petit point pour valider son ticket pour la Super Ligue, s’est fait surprendre par les hommes du Directeur Général de la Lotorie Nationale du Bénin ( LNB), Gaston Zossou.

Conscients de l’enjeu et de la tache à eux confiée, Raoul Abalonourou et les siens ont réalisé l’impossible avec un but anodin qui a condamné les électriciens sur ses propres installations. Un chef-d’oeuvre du même Abalonorou ( arrière droit), après une incursion dans la défense des rouges tout juste avant la pause (44e). Le plus difficile étant fait, la deuxième période a été jouée avec expérience. Loto-Popo crée donc l’exploit pour sa première expérience dans l’élite du football béninois un après sa création. Gaston Zossou, DG de la LNB et président du club n’a pas manqué de donner ses impressions à la fin de la rencontre.

« Mon cœur est plein de gratitude, de reconnaissance pour les enfants qui s’engagent à une discipline qui n’est pas celle qui sied à leur âge. Ils ont poussé le corps jusqu’à l’extrême. Et pour un premier essaie ça a été un coup de maître. Sur un peu moins d’une trentaine nous sommes parmi les meilleurs par le sort mais par aussi le travail. Nous allons jouer la Super ligue. J’ai le cœur heureux. Au delà de tout ceci, je considère notre action comme une mission. Une mission pour servir la nation, l’État. l’État qui voudrait que nous utilisons le sport pour situer notre pays le Bénin sur la planète terre. Ce qui ne sera pas fait sans beaucoup de sacrifices, beaucoup d’engagements. Nous venons de gagner juste une bataille. La guerre elle sera longue, elle sera éternelle. Nous allons un jour, en tant que ce pays nous asseoir sur le toit du monde. Je l’ai vu en esprit c’est pour ça je m’engage. Chacun fera sa part de travail. Chacun va courir sa section de relais. Nous voulons forcer le respect du monde par le travail… »

Tous les regards sont donc tournés vers la Super Ligue, pour plus de succès.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here