Malick Touré rempile pour deux ans, après une saison exceptionnelle

C’est le début d’une nouvelle aventure pour le numéro 1 du staff portuaire. Malick Touré et son staff ont lancé les hostilités hier, en vue la nouvelle saison du championnat national. Contente du travail abattu par le technicien et son staff la direction de l’Association Sportive du Port Autonome de Cotonou n’a pas hésité, un seul instant à renouveler le contrat de l’ancien des cavaliers de Nikki ( un contrat de 2 ans). Celui là même qui a changé le visage du club, depuis sa prise de fonction ( il y a 4 mois). C’est un choix justifié quand on analyse un peu le parcours de Malick et ses statistiques à la tête des bleus de l’ASPAC.

En effet, avec un début de saison compliqué, Malick Touré a été recruté pour une mission commando. Sa tâche, redresser une équipe de l’Associaton Sportive du Port Autonome de Cotonou agonisante (5 défaites de suite).

L’ancien entraîneur de UPI ONM n’a douté un seul instant de son statut de sapeur pompier avant de prendre les commandes du navire portuaire. Une mission dont-il est le seul à détenir le secret, en témoigne son CV depuis son baptême de feu dans le championnat béninois.

Cependant, avec un effectif dont il ignorait tout et qui peinait au fil des matches, Gatuzo , tel on aime bien l’appeler a réussi à en faire une redoutable machine. À l’arrivée 19 matches, 9 victoires 9 nuls et une seule défaite (2-1 face à AS Cotonou). Le natif de Porto Novo a donc inquulqué à son effectif tout son savoir faire et sa soif de gagner match après match.
Des 34 équipes de la seconde phase du championnat, ASPAC est la seule à ne concéder aucune défaite.

Malick Touré est une pierre précieuse que ASPAC n’a pas voulu laisser filer, vue les enjeux de la saison à venir.

Le détenteur du record du nombre de vivtoire (8 victoires d’affilée D1 D2) a déjà une idée de la tache qui l’attend. Une situation qu’il pourrait bien gérer maintenant qu’il a l’occation de mettre en place son propre effectif.

C’est l’occasion par ailleurs de rappeler le travail de l’ombre de son adjoint Antonin Kassa , l’entraîneur des gardiens Youssouf Imorou et tous ceux impliqués dans ce travail de fond qui se fait depuis peu.

ASPAC vise l’Afrique et il n’y a pas mieux que l’ancien du FC Issy dans le Val de Seine en France pour la lui offrir.

Boris AKAN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here