Ce lundi, l’international Béninois Stéphane Sessegnon a paraphé un contrat de deux ans avec Montpellier. Cependant, l’affaire a failli ne jamais se réaliser et le joueur était proche de signer à Burnley en Premier League où il a obtenu un permis de travail.
En effet, Frédéric Hantz l’actuel coach de Montpellier qui connaît parfaitement le joueur pour l’avoir lancé dans le grand bain de la Ligue1 avec Le Mans en 2006, a pesé lourd dans la balance et a mis le paquet pour qu’il le rejoigne.
Selon des sources proches du club montpelliérain, ce deal qui a pourtant été presque finalisé la semaine dernière avec même le passage de la traditionnelle visite médicale du joueur, a failli ne pas se concrétiser. Pour cause, l’ancien Parisien traînait des problèmes avec le fisc français qui ne lui ont pas permis la finalisation dudit contrat. C’est ce qui a permis à Burnley d’engager des démarches pour le faire signer au cours du weekend passé. Mais devant l’exigence et la ténacité du coach montpelliérain, le président délégué du club, Louis Nicollin s’est mué en facilitateur et s’est montré plus onéreux pour aider le joueur à régler ses problèmes financiers; ce qui a pour conséquence la valorisation salariale qui s’élève actuellement à 70000€ au lieu des 60000€ annoncés précédemment, en plus de la prime de signature de 200000€. De quoi faire pencher la balance du côté des pensionnaires de la Ligue1 (16e), qui retrouvent au sein de leur effectif un renfort de poids qui a une expérience avérée dans ce championnat.
Lokossou Samerd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here