Les Écureuils sont champions de la Coupe des nations de pétanque et ont validé leur billet pour le prochain championnat du monde de la discipline. Pourtant, dès le départ, ce n’était pas gagné d’avance. Puisque, la tâche a été pénible pour les poulains de Guy Tronnou qui n’ont pu convaincre dans la poule D du championnat d’Afrique des nations ; avec comme adversaires la Mauritanie, le Djibouti et le Madagascar. Mais les résultats enregistrés n’ont pas été favorables pour valider directement le ticket du mondial prochain. En effet, le Bénin pour son premier match de poules, a été battu par la Mauritanie (8-13). Face au Djibouti, il a corrigé le tir avec un succès écrasant (13-5). Mais la défaite (8-13) face au Madagascar pour l’ultime match de poules a obligé les Ecureuils boulistes à jouer la Coupe des nations. Une ultime chance pour les Béninois qui l’ont saisie de la bonne manière. En effet, directement en quart de finale, le Bénin a encore retrouvé le Djibouti qu’il a logiquement battu (13-7) avant d’éliminer en demi-finale l’île Maurice (13-7). En finale, face au Congo Brazzaville, le Bénin dans la difficulté est sorti gagnante et a remporté au fil. la Coupe des nations (13-12). «Vainqueur de la Coupe des nations et donc qualifié pour le mondial 2018, le Bénin devra vite se remettre au travail. Surtout tirer leçons de la contre-performance. Dans la sérénité et avec une hauteur d’esprit, il urge de repositionner la pétanque béninoise», dira Akimey Housseini, reporter et journaliste sportif présent à Tunisie avec la délégation béninoise (6 au 9 septembre 2017).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here