KIGALI (FIBA Basketball World Cup 2019 African Qualifiers) – Lorsque, à l’issue de la troisième fenêtre des Éliminatoires Zone Afrique pour la Coupe du Monde FIBA 2019, le Rwanda s’est retrouvé qualifié pour le second tour à 12 équipes, les Africains de l’Est ont vu l’un de leurs rêves se réaliser.

Mais le capitaine du Rwanda Aristide Mugabe – qui évolue actuellement dans le club local des Patriots BBC – insiste que le meilleur est encore à venir quand ses coéquipiers et lui débarqueront au Nigeria pour disputer la première manche du Groupe F, qui aura lieu du 14 au 16 septembre 2018.

« À un moment donné, après notre défaite contre l’Ouganda à Bamako [lors de la première manche du Groupe B], la situation n’était pas bonne, mais nous n’avons jamais abandonné, » se souvient Mugabe.

“MAINTENANT QUE LE RWANDA PARTICIPE [DANS LE GROUPE F] À LA SUITE DES ÉLIMINATOIRES AVEC CINQ AUTRES NATIONS (SÉNÉGAL, CÔTE D’IVOIRE, RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE, NIGERIA ET MALI), JE DOIS ADMETTRE QUE LE NIVEAU DE COMPÉTITION EST MONTÉ D’UN CRAN. NOUS DEVRONS TRAVAILLER DEUX OU TROIS FOIS PLUS DUR QU’À LAGOS EN JUIN.”– Mugabe

« Nous nous sommes dit que nous allions nous ressaisir et faire de notre mieux pour gagner au moins deux matches. Nous savions que la tâche allait être difficile, mais nous étions prêts à tout pour aller chercher notre qualification. »

Le Rwanda a ensuite battu le Mali et l’Ouganda pour prendre le second rang du groupe derrière le Nigeria.

Il poursuit : “Maintenant que le Rwanda participe [dans le Groupe F] à la suite des Éliminatoires avec cinq autres nations (Sénégal, Côte d’Ivoire, République centrafricaine, Nigeria et Mali), je dois admettre que le niveau de compétition est monté d’un cran. Nous devrons travailler deux ou trois fois plus dur qu’à Lagos en juin, mais tout est possible, notamment une qualification du Rwanda pour la Coupe du Monde. »

En repensant à l’une des plus belles réussites du Rwanda de ces dernières années, Mugabe révèle qu’au moment de se rendre à Lagos, l’équipe était animée d’une grande solidarité et qu’elle était prête à tout donner pour y arriver. Avec le résultat que l’on connaît.

Mugabe a disputé les six matches du Rwanda au premier tour, finissant meilleur passeur de sa sélection avec 3.7 assists en 20 minutes de moyenne par match. Il attribue la réussite de son pays aux changements qui ont été apportés avant de quitter le Rwanda.

“Nous sommes allés chercher les bons joueurs capables d’aider l’équipe, ils ont tellement apporté en termes d’expérience et de qualité de travail.”

L’arrière de 30 ans estime que cette seconde place à Lagos est le fruit de la tenacité et de la persévérance de l’équipe. “Cela voulait tout dire pour nous, c’était une joie. Nous sommes si contents.”

Mugabe a aidé son pays à remporter l’édition 2011 du FIBA Africa Zone 5 Championship et il a figuré dans la sélection rwandaise qui a perdu en finale du tournoi régional deux ans plus tard.

Il compte à son palmarès trois apparitions au FIBA AfroBasket (2011, 2013 et 2017).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here