Priscilla Mbiandja, la capitaine de l’équipe nationale féminine du Cameroun a annoncé la fin de sa carrière internationale après avoir participé à six éditions du FIBA Women’s AfroBasket depuis 2007.

La meneuse de jeu de 29 ans, qui a été l’une des joueuses clé des « Lionnes indomptables » depuis près de dix ans, a admis qu’elle a longuement mûri l’idée de quitter l’équipe nationale, et elle est arrivée à conclusion que le moment était venu.

S’adressant à FIBA.basketball, Mbiandja a déclaré : « J’ai passé de très bons moments en équipe nationale du Cameroun, mais pour être honnête, mon meilleur souvenir reste le FIBA Women’s AfroBasket 2015 disputé à domicile. »

« J’AI VÉCU DE TRÈS BELLES EXPERIENCES EN JOUANT AU BASKETBALL A TOUS LES NIVEAUX ET J’AI SENTI QU’IL ÉTAIT TEMPS POUR MOI DE PASSER A AUTRE CHOSE ET DE DONNER UNE CHANCE A LA JEUNE GENERATION. »

– Mbiandja 

Il y a trois ans, devant leur public et dans un complexe sportif de Yaoundé plein à craquer, Mbiandja et ses coéquipiers avaient atteint la finale invaincues avant de tomber face Sénégal 81-66 dans un match âprement disputé.

Elle admet que ne pas avoir remporté le titre a été un coup dur pour l’ensemble de l’équipe, mais se souvient encore de ces souvenirs qu’elle ne pourra jamais échanger contre rien d’autre. Cela a soudé l’équipe comme jamais auparavant.

« Je remercie Dieu pour avoir mis sur mon chemin ce groupe de filles avec qui j’ai eu l’occasion de défendre les couleurs du Cameroun, car elles ont apporté quelque chose de spécial. Chacune d’entre elles a eu un impact différent sur ma vie. Ce fût un plaisir d’avoir eu des coéquipières géniales tout au long de ma carrière de basketteuse. »

« J’ai vécu de très belles expériences en jouant au basketball à tous les niveaux et j’ai senti qu’il était temps pour moi de passer à autre chose et de donner une chance à la jeune génération », a-t-elle expliqué.

Mbiandja, qui a porté les couleurs de l’équipe nationale camerounaise pour la dernière fois au FIBA Women’s AfroBasket 2017 au Mali, où les « Lionnes indomptables » avaient terminé huitième, envisage embrasser une carrière d’entraîneur.

« Si l’occasion se présente, je me lance. J’ai déjà commencé à travailler avec une académie dénommée « La Pepiniere’’. Je pense qu’il y a encore des moyens de contribuer positivement au développement du basketball ici au Cameroun et dans le monde. Dieu a le dernier mot. A présent, je prends beaucoup de plaisir en tant que spectatrice.  »

Mbiandja a participé au Tournoi de Qualification Olympique féminin 2016 en juin de la même année à Nantes, en France, mais le Cameroun n’a pas pu se qualifier pour les Jeux Olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, au Brésil.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here