Personne n’a été surpris d’apprendre après les playoffs que Conley figurait sur la liste des invités pour le mini-camp d’USA Basketball à Las Vegas.

Il a enchaîné une saison solide avec Memphis. C’est pourquoi il fait partie des présélectionnés pour Rio annoncés le 18 janvier par Team USA.

Le simple fait d’être encore en lice pour une place au sein d’USA Basketball est déjà une forme d’accomplissement pour Conley, tant le réservoir de joueurs aux États-Unis est énorme.

« J’étais très excité, » dit-il à propos de l’annonce. « C’est déjà une reconnaissance, et c’est surtout la possibilité de montrer que je mérite ma place dans le contingent final. On verra bien comment les choses vont se dérouler, mais ça peut être un été très excitant. »

Conley était trop jeune à l’époque pour saisir la portée des exploits de son père aux JO de Barcelone en 1992. Il n’avait alors que cinq ans. Mais il est indéniable que son père est une source d’inspiration pour lui.

« Un ou deux ans après sa médaille d’or, j’ai réalisé ce u’il avait accompli et j’ai dit à mon père ‘c’est pas mal, papa’! », continue Conley, en rigolant. « (Mais) je l’ai beaucoup observé et j’écoute ses conseils. Sur par exemple comment être un athlète professionnel, comment me préparer, m’entraîner et être compétitif. C’est lui qui m’a appris comment tirer le meilleur de moi-même. Il m’aide à améliorer ma condition physique à l’entre-saison. »

Conley sait que la compétition sera rude à son poste pour faire partie de la sélection définitive à Rio. Il sait que le parcours des Grizzlies pèsera dans la balance. Et la perte sur blessure, pour plusieurs semaines, du pivot Marc Gasol (os du pied cassé) dans la défaite 112-106 contre Portland le 8 février, ne plaide pas en sa faveur.

L’indisponibilité de l’Espagnol n’est d’ailleurs pas encore bien définie, mais il pourrait même manquer le reste de la saison. Dans le match qui a suivi l’incident, Conley a compilé 20 points, 5 assists et 4 rebonds lors de victoire 109-90 à Brooklyn. Coach K et Colangelo sont certainement curieux de voir comment l’arrière va compenser l’absence de Gasol. Et peut-être qu’en août, Conley portera le maillot du Team USA.

J’aimerais pouvoir ajouter un chapitre à l’histoire de notre famille en gagnant une autre médaille d’or olympique. On en parle parfois avec mon père et une chose est sûre, il sait comment me motiver. Je sais qu’il en serait très fier. – Conley

FIBA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here