Home Europe Ça ne suffit pas pour le Barça

Ça ne suffit pas pour le Barça

82
0

Ce serait presque la crise au FC Barcelone… Il n’y a évidemment pas péril en la demeure, car le tenant du titre reste provisoire et fragile leader du championnat d’Espagne avant le choc entre le Real Madrid et l’Atlético de Madrid en soirée (20h45), mais la troupe d’Ernesto Valverde vient de signer samedi, en match décalé de la 7e journée de Liga, une troisième rencontre de rang sans victoire dans cette épreuve. Et c’est suffisamment rare pour être souligné, au point de provoquer un petit séisme dans le microcosme du ballon rond. Car l’Athletic Bilbao a réussi l’exploit d’aller chercher le nul (1-1) au Camp Nou.

Les Basques ont ainsi brisé une très longue série noire, eux qui n’avaient plus pris un point au Camp Nou depuis… 2003-2004 ! Eu égard à la physionomie de la partie, les partenaires de l’ancien Parisien Yuri Berchiche pourraient presque être déçus de ce partage des points, tant ils ont déployé d’énergie à faire face aux assauts répétés de leurs hôtes, tout en sachant se montrer incisifs dans la moitié de terrain adverse. Car en première période, face à un Barça privé de Sergio Busquets ou Lionel Messi, laissés au repos sur le banc de touche, mais aussi de Samuel Umtiti, blessé, l’Athletic n’avait pas grand-chose à envier à ce géant d’Espagne. Et le but d’Oscar De Marcos en fin de premier acte, idéalement servi par Raul Garcia (0-1, 41e), venait récompenser les audacieux.

Piqué en souffrance

Où comment mettre en lumière les lacunes d’un secteur défensif où Gerard Piqué, associé à Clément Lenglet, a beaucoup souffert, notamment contre le remuant Iñaki Williams. Mais en seconde période, les visiteurs ont passé beaucoup plus de temps à défendre, l’entrée en jeu de « la Pulga » avant l’heure de jeu (55e) donnant un vrai coup de fouet à l’attaque du Barça emmenée jusqu’alors par Philippe Coutinho, Luis Suarez et Ousmane Dembélé. Le Français sortira en fin de partie (80e), juste après que Messi a touché du bois sur une belle reprise du gauche (77e). Son remplaçant, Munir, se muera en homme providentiel trois minutes plus tard, profitant du travail de son aîné argentin pour arracher l’égalisation tant attendue par le Camp Nou (1-1, 83e).

Ouf, le pire est évité pour le FC Barcelone, qui devra immanquablement présenter un autre visage mercredi prochain en Ligue des champions, dans l’antre des Spurs de Tottenham. Notamment dans le secteur défensif… Et la suite du mois d’octobre s’annonce particulièrement intéressante, avec pêle-mêle des rendez-vous contre le FC Valence, le FC Séville et l’Inter Milan avant l’apothéose du Clasico.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here