Ceux qui suivent le rugby depuis plusieurs années se souviennent sans doute de lui. Ancien journaliste au service des sports de France Télévisions, Pierre Salviac formait avec Pierre Albaladejo l’un des duos de commentateurs les plus réputés du paysage audiovisuel sportif français. S’il a depuis disparu de l’antenne, celui qui se définit comme « chroniqueur »« vanneur » et « persifleur » continue, sur Twitter, de commenter l’actualité. A sa manière.

Vendredi, le polémiste a ainsi cru bon d’écrire quelques mots sur l’affaire Cristiano Ronaldo, l’un des dossiers brûlants de la semaine sur la planète football. Accusé de viol par une Américaine, suite à un « rapport anal » contraint dans une chambre d’hôtel de Las Vegas, en 2009, l’attaquant portugais de la Juventus Turin se retrouve au cœur d’une tempête médiatique et judiciaire. Un sujet sensible, le joueur ayant « fermement » démenti. Sauf pour Pierre Salviac.

Lui n’a effectivement pas fait dans la délicatesse. « Avec la gueule qu’il a, vous croyez que Ronaldo a besoin de violer pour satisfaire une envie pressante ? », a-t-il posté. Un message qui, implacablement, lui a valu un torrent de critiques. S’il a ensuite supprimé son tweet, de nombreux internautes l’ont aussitôt renvoyé dans ses 22, notamment une journaliste de BFMTV à laquelle il a tout de même répondu: « Je ne fais qu’argumenter un doute. » Carton rouge.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here