Par Boris AKAN

Sans bruit ni tapage, Malick Touré écrit son histoire de manière sobre à la tête des Cavaliers de Nikki.
Le jeune entraîneur formé de l’autre côté de l’Hexagone a imprimé sa marque à une jeune génération de joueurs avec une moyenne d’âge de 20 ans, depuis sa prise de fonction. Après un début de championnat timide, l’équipe dirigée par le technicien béninois a mis en marche son rouleau compresseur et depuis les résultats ne font qu’impressionner. Déjà quatre victoires d’affilée en autant de matchs, face à des équipes joueuses, qui ambitionnent également la montée en ligue 1 (Réal Sport, Mambas Noirs, Zazira, Taneka). Le plus impressionnant de toutes ces performances, c’est la brillante victoire (2-0) obtenue face au Réal Sport de Parakou, l’ogre de la Ligue 2 béninoise, invaincu depuis plus de 2 ans (Ligue 3 et Ligue 2). Le sulfureux entraîneur peut se vanter d’avoir réussi ce que même des équipes de Ligue 1 n’ont réussi à faire (aucune défaite en match de préparation en vue du championnat face aux clubs de la Ligue 1). Aussi, les Cavaliers de Nikki séduisent autant dans les résultats obtenus que le style de jeu présenté à chaque sortie, ce qui les place logiquement à la 5e loge du classement, avec 30 points et à six longueurs du leader (Espoir de Savalou) , après 16 journées de championnat.

Attention donc à Malick Touré et les Cavaliers de Nikki, qui n’ont pas la faveur des pronostics, mais qui pourraient être la surprise de cette saison en 2ème division, dans l’optique de retrouver l’élite du football béninois dès la saison prochaine .

90mnfoot

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here