Le lundi de Pâques a été aux couleurs du football des jeunes au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo à travers le coup d’envoi de la 9e édition du Tournoi international des centres de formation de football (Tic2f). Un top synonyme de course à la succession de l’Académie Poté Michael (Apj), tenant titre, qui en match inaugural s’est heurtée au mur de San Pedro de la Côte-d’Ivoire (0-1), tout comme Kalala de Djougou face Sunsel du Nigeria (0-2) et Alodo Sport calé devant Révélation du Burkina (2-2).

La fête du football des jeunes a effectivement démarré à Porto-Novo avec la présence de 11 centres de formation qui ont entamé leur parcours à la conquête de dame coupe. Pour cette première journée de compétition, les trois représentants béninois ont roulé comme un moteur diesel avec seulement un seul point pris sur neuf possibles. D’ailleurs, l’unique point a été obtenu le centre de Alodo Sport face à son homologue de Révélation du Burkina Faso (2-2). Dans un groupe A de cinq équipes, les protégés de Sosthène Seflimi doivent redoubler d’effort lors de leurs prochaines rencontres pour espérer goûter au second tour de la compétition. Par contre, de leur côté, l’Apj et Kalala ont essuyé un revers face respectivement à San Pedro de la Côte-d’Ivoire (0-1) et Sunsel du Nigeria (2-0). En effet, vainqueur de la dernière édition du Tic2f, l’Apj a mal entamé sa compétition en perdant d’entrée trois points face à une équipe ivoirienne habituée à ces genres de compétition et plus expérimentée que les Béninois. Une défaite qui doit sonner le déclic aux sein de la formation de l’international béninois Michael Poté dont l’objectif est de conserver le trophée. Une chose qui ne serait pas du tout aisée au vu des forces en présence dans la poule B de six centres de formation. Dans ce même groupe, le troisième centre béninois de la compétition, Kalala de Djougou (Nord Bénin) a courbé l’échine face au centre nigérian de Sunsel (2-0). Un baptême de feu non maîtrisé par le vainqueur du tournoi des centres de formation organisé à Lokossa par la Direction des associations et formation sportive du ministère du Tourisme, de la culture et des sports (Mtcs). Faisant désormais face aux dures réalités des compétitions internationales, le Centre de Kalala doit toutefois prouver aux observateurs présents sur le tournoi qu’il mérite de faire partie des 11 centres dudit tournoi en offrant au public, le spectacle flamboyant dont il a le secret. Si aux yeux des observateurs, les
petits de Kalala étaient bien dans le match, il faudra élever leurs niveau de jeu pour davantage impacter, voire faire douter les centres habitués à ces genres de compétition en remporter des matches. En somme, les prochaines rencontres des représentants béninois édifieront les uns et les autres quant au vrai visage de l’Apj, Alodo Sport et de Kalal de Djougou.

A.F.S. (Coll)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here