Le championnat national de la Vitalor-Ligue 1 sera à sa 29e journée en ce milieu de semaine. Mercredi 08 Mai, au stade René Pleven de Cotonou, les portuaires de l’ASPAC en mauvaise posture actuellement offrent leur hospitalité aux DRAGONS FC de l’Ouémé. Un match qui va certainement laisser des traces puisque les conséquences d’une défaite pour l’une ou l’autre des deux formations seront énormes.

L’Aspac aura en face un client sérieux
Très menacés par leurs poursuivants immédiats, l’Association Sportive du Port Autonome de Cotonou (ASPAC) et les DRAGONS FC de l’Ouémé ont l’obligation de faire un bon résultat en cette 29e Journée de la Vitalor/Ligue 1 de football. Les « Ouémènou » en cas de victoire peuvent profiter d’un faux pas des Panthères de Djougou qui reçoivent Avrankou Omnisport pour prendre la 3e place du podium. Ils occupent actuellement la 4e place au classement général avec 38 points+5. De son côté, l’ASPAC, créditée de 35 points+1, occupe le 7e rang. Trois points séparent les deux équipes. Et comme on peut déjà le constater, le match de ce soir se résume déjà à un duel véritablement épique entre ASPAC et DRAGONS. Cette rencontre s’annonce très spectaculaire et le jeu reste ouvert pour les deux clubs. Les  » Orange et Noir » comptent trente buts(30) marqués contre vingt-cinq (25) encaissés jusqu’ici. Une attaque bien en place pour une défense poreuse. Ce qui empêche les visiteurs de jouer les premiers rôles dans ce championnat depuis plusieurs journées. La dernière fois que les DRAGONS ont joué à Cotonou et dans ce même stade de René Pleven, ils ont été tenus en échec (2-2), alors qu’ils menaient 2-1 face à Soleil dernier au classement, jusqu’à la dernière seconde du match. L’amertume des supporters qui a suivi après, contraint déjà les DRAGONS à bouger résolument les pions devant l’ASPAC ce soir, pour décrocher les trois points. Une mission qui n’est pas impossible surtout que Mouri Ogounbiyi, l’âme de l’équipe des « Ouémènou » n’a pas encore offert à son club, une victoire dans la capitale économique. René Mensah, l’entraîneur de l’ASPAC et ses poulains mesurent l’immensité du travail qui les attend. Son équipe souffre des mêmes carences comme c’est le cas chez les DRAGONS. Les locaux sont suffisamment avertis. En effet, l’attaque des « Bleu et blanc » du Port de Cotonou fonctionne bien. Mais le hic est que la défense a du mal à assurer pour préserver les avances. 22 buts inscrits contre 21 encaissés en 28 journée de compétition. Cela ne rassure de rien face aux DRAGONS. L’équipe de l’ASPAC s’enlise en témoignent la défaite (0-2) face à Energie(27e journée) et le nul (1-1) concédé face à ESAE lors de la (28e journée). Si elle veut terminer sur le podium, cela doit commencer cet après-midi. Avec plus d’envie et de combativité, le club portuaire pourra s’en sortir. Pour y arriver, les éléments du Port de Cotonou doivent impérativement empêcher le métronome Mouri Ogounbiyi, de développer ses stratégies et sa philosophie de jeu. L’homme a un appetit du glouton et ASOS a appris à ses dépens le week-end dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Les « Orange et noir » ont remporté le derby du sud-est, sur le score de (2 buts à 1) avec une réalisation magique de l’ancien international béninois. ASPAC-DRAGONS, c’est la cerise sur le gâteau de la 29e journée de la Vitalor/Ligue 1 de football à ne pas rater de déguster.
Etienne YEMADJE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here